Historique de la poste

L’organisation de transport de la correspondance  au Togo, remonte au temps où le pays était encore sous protectorat allemand à partir de 1883, par décision du chancelier allemand Bismarck.
Un service quotidien reliait la première agence postale d’Anecho (Togo) et Grand-Popo (Dahomey) avec un bureau intermédiaire à Agoué ; ensuite avec Dénou (Gold Coast). Le premier timbre émis par les services postaux togolais date de 1887. C’était un timbre de 10 pfennig imprimé en Allemagne.
Au plan international, sur la base d’un accord avec la compagnie maritime allemande dénommée Woerman, le transport de colis jusqu’à 5kg était assuré dans le deux sens (Allemagne-Togo).

Durant cette période plusieurs agences postales sont implantées : Agomé –Missahoè, Palimé, Agome-Glozou, Agomé-Séva, Tsévié, Nuatja, Atakpamé, Sokodé, Yendi, Bimbila, Sansanné-Mango. Des facteurs à bicyclette desservaient Lomé, Anécho, Palimé, Ho, Kpando, Kété-Kratchi, Atakpamé, Sokodé, Mango, Yendi.

Les taxes de prestation appliquées en 1900 se présentent dans le tableau suivant :

Libellé Poids Valeur
Lettre affranchie 15g 20 pfennig
Lettre non affranchie 15g 40 pfennig
Carte postale - 10 pfennig
Imprimés, papier d’affaires, échantillons 50g -
Recommandés - 20 pfennig
Colis - 1,20 mark

L’effectif du personnel des dix sept (17) agences postales du Togo en 1914 était composé de 60 expatriés, 50 fonctionnaires adjoints (Hilfbecamte) locaux. Le salaire mensuel de début était de 15 marks pour 1200 marks en fin de carrière.
C’est sous l’occupation allemande que le premier du chemin de fer et le  wharf ont contribué à  l’évolution postale au Togo. Un wharf à été construit en 1904 et le chemin de fer Lomé-Anécho en 1905.

Après l’éclatement de la première guerre mondiale en 1914, les Allemands sont partis dès 1915. Le 1er janvier 1920 le bureau de Lomé fut transformé en recette principale et était implanté successivement à l’ancienne gare routière, puis devant l’Hôtel du Golfe sur l’actuel avenue Silvanus OLYMPIO.
Après la première guerre mondiale de 1914-1918, dans la partie du Togo sous tutelle française, un autre timbre fut mis en service. Les principales opérations qui étaient effectuées étaient la vente de times, l’expédition et la réception de courrier.
Ce décret promulgué au Togo par l’arrêté N° 194-49/CAB du 12 mars 1949 a été signé par le Gouverneur J.H. CEDILLE.
A partir de 1920, les autres services étaient introduits avec l’ouverture le 30 novembre 1920 des bureaux quasi modernes de Lomé, Anecho, Atakpamé, et Palimé.

Le 1er janvier 1921, le bureau de Lomé fut transformé en recette principale. Les bureaux ci-après ont été ouverts par la suite :

- 18 mars 1925 Sansanné Mango
– 15 février 1928 Bassari (Bassar)
– 10 décembre 1947 Tsévié
– 16 février 1949 Anfoin
– 1er mars 1949 Anié
– 1er décembre 1949 Dapango (Dapaong)
– 1er octobre 1950 Bafilo
– 1er novembre 1950 Nuatia (Notsé)

L’arrêté N° 175 du 29 Août 1952 érigea en un office avec un siège à Lomé les services des Postes et Télécommunications et Télégraphe (PTT). Cet arrêté é été signé par le Gouverneur BONNECARRERE
Aux termes de cet arrêté, le service a été divisé en deux grands départements Postes et Télécommunications ayant chacun des activités bien distinctes.
Plus tard, le décret 49-282 de février 1949 a redéfini la dénomination et regroupé en une seule entité les Services des Postes et Télécommunications du Togo, les divers services postaux et télégraphiques, téléphoniques et radioélectriques.
Le transport du courrier par voie terrestre automobile, était assuré à partir de 1956 vers l’intérieur du pays par la compagnie STAO (Société de Transport d’Afrique Occidentale) en relais à partir de la gare de Blitta. Plus tard, cette desserte fut assurée par la SGGG (Société Générale du Golfe de Guinée).

L’évolution institutionnelle des services postaux est marquée par trois régimes juridiques :

De l’époque coloniale aux premières années post indépendance (1960 et 1970), les services postaux sous régime « administratif classique » étaient fusionnés avec les services de télécommunication dans une unité administrative sur la base des dispositions d’exploitation des organes publics.

De 1985 à 1995 les services postaux étaient gérés en régie d’établissement public à caractère industriel et commercial sous forme d’Office des Postes et Télécommunications du Togo (OPTT) sur la base de la loi organique N°82-5 et 82-6 du 16 juin 1982 relative aux établissements à caractère économique, aux sociétés d’Etat et aux sociétés d’économie mixte.

De 1996 à ce jour, les services postaux sont sous le régime de société d’Etat suite à la scission de l’OPTT en deux entités juridiques : la Société des Postes du Togo (SPT) et la Société des Télécommunications du Togo (Togo Telecom) dans le cadre de la loi N°90-26 du 04 décembre 1990 et son décret d’application N° 90-197 du 16 août 1991 portant réforme institutionnelle et juridique des entreprises publiques.

La Société des Postes du Togo est une société d’Etat créée par le décret N°90-22/PR du 28 février 1996 sous la forme de société anonyme unipersonnelle et a pour objet l’exploitation du service public de la poste et est habilitée à exercer toutes autres activités se rattachant directement ou indirectement à son objet.

Elle est dotée d’un capital social de 1 milliard (1.000.000.000) de FCFA et peut créer des succursales, bureaux agences et dépôts en tous lieux par décision du Directeur Général sur approbation du Conseil d’Administration.

Elle est créée pour une durée de 99 ans à compter de son immatriculation au Registre du Commerce  du Crédit immobilier et sa dissolution pourra être prononcée par décret pris en Conseil des Ministres sur proposition du Conseil de Surveillance et sur rapport du Ministre de l’Economie et des Finances et du Ministère de tutelle technique.

Les organes délibérants de la SPT sont le Conseil de Surveillance et la Conseil d’Administration.
Le Conseil de Surveillance est composée de :

-          Ministre chargé des Entreprises Publiques
–          Ministre chargé de l’Economie et des Finances
–          Ministre chargé du Plan
–          Ministre chargé du Commerce et des Transports
–         
Ministre de tutelle technique de La Poste

Il a pour mission de défendre les intérêts de l’Etat actionnaire. Le Conseil d’Administration est composé à ce jour de cinq (5) membres désignés et révoqués par le Conseil de Surveillance. Il est investi des pouvoirs nécessaires pour agir en toute circonstance au nom de La Poste.
Il nomme et révoque le Directeur Général, approuve le budget d’investissement et d’exploitation, arrête les comptes pour approbation par le Conseil de Surveillance, adopte le statut du personnel ainsi que le règlement intérieur de La Poste.

C’est la preuve de l’existence de l’entreprise, un signe de reconnaissance et un moyen de se distinguer. Le logo a pour symbolisme une colombe messagère

 

 

Le Logo :

– La colombe prend son envole ; ses ailes sont déployées et visibles.

– Les ailes enveloppent le globe terrestre et le couvrent.

Symbolisme :
couverture de la planète par la SPT.

– Son bec est en ascension :
Symbolisme :
porter encore plus loin les courriers de la SPT.

– Les ailes strient la terre. Ce qui indique la vitesse de lancement de la colombe qui prend son envol.
Symbolisme :
les courriers portés sont rapidement transmis. Ce qui signifie, professionnalisme-disponibilité-conscience de l’importance des courriers.

Les couleurs :

Bleu : pour le ciel et l’univers, symbole de protection et de fidélité pour un travail bien fait.
Orange : pour la maturité donc le professionnalisme et l’expérience.

 

Le slogan de la SPT :

Le slogan « La Poste,… pour vous servir davantage » résume la mission de la SPT à savoir servir avec efficacité tous les togolais sur toute l’étendue du territoire national

Copyright © 2016 - Société des Postes du Togo - Tous droits réservés.